Menu
Agriculture bio

En bio, quelles solutions pour loger mes veaux?

par Nadège VIEL

Partager cet article

L’évolution de la lecture du cahier des charges de l’agriculture biologique prévue pour janvier 2021 va entrainer très certainement des aménagements pour un certain nombre d’élevages bio en ce qui concerne le logement des veaux puisque ceux-ci devront avoir accès à l’extérieur.

En effet, l’article du cahier des charges bio qui stipulant « tous les animaux doivent pouvoir avoir accès à du plein air dès que les conditions climatiques le permettent » sera appliqué à toutes les catégories animales, et plus seulement aux vaches comme cela se faisait jusqu’à aujourd’hui. Les veaux devront pouvoir sortir quand la météo le permettra. Pour en savoir plus, consultez notre article : Logement des veaux : que dit le cahier des charges bio?

Quelles sont les solutions de logement des veaux qui s’offrent à vous ?

Selon les aménagements existants, plusieurs possibilités se dégagent :

  • Ouvrir un espace adjacent à la nurserie,
  • Utiliser des niches collectives ou des igloos, avec courettes extérieures,
  • Donner accès à un enclos herbagé,

Niche individuelle, extérieure avec courette

Avantages

  • Facilement déplaçable.
  • Réduction du microbisme (meilleure ambiance qu’en intérieur).
  • Logement de la taille adaptée au veau (volume d’air limité).
  • Souplesse d’organisation (possibilité d’augmenter rapidement le nombre).
  • Veaux acclimatés dès le plus jeune âge (moins sensibles aux variations de températures).

Inconvénients

  • Possible jusqu’à 7 jours d’âge maximum.
  • Conditions de travail (pluie, vent, froid…).
  • Surveillance des animaux difficile si manque d’éclairage.
  • Identification de l’emplacement idéal.
  • Récupération des jus.

Case individuelle, intérieure avec accès à l’extérieur

Avantages

  • Accès à la laiterie.
  • Confort de travail.
  • Surveillance aisée.
  • Récupération des jus.

Inconvénients

  • Possible jusqu’à 7 jours d’âge maximum.
  • Microbisme du bâtiment.
  • Gestion de l’ambiance.

Case collective, intérieure avec accès à l’extérieur

Avantages

  • .Collectif.
  • Accès à la laiterie.
  • Confort de travail.
  • Surveillance aisée.
  • Récupération des jus.

Inconvénients

  • Microbisme du bâtiment.
  • Gestion de l’ambiance.

Igloo collectif, extérieur, avec courette

Avantages

  • Collectif.
  • Réduction du microbisme.
  • Déplaçable.
  • Logement de la taille adaptée au veau (volume d’air limité).
  • Taille plutôt adaptée à de jeunes veaux.
  • Peu de courants d’air.

Inconvénients

  • Paillage manuel.
  • Ventilation estivale difficile.
  • Récupération des jus.
  • Nécessité d’avoir des lots homogènes.
  • Identification de l’emplacement idéal.
  • Surveillance des animaux difficile si manque d’éclairage.

Niche collective extérieure, avec courette

Avantages

  • Collectif.
  • Réduction du microbisme.
  • Taille plutôt adaptée à des veaux de 2 à 6 mois.
  • Curage mécanisable.

Inconvénients

  • Difficulté d’assurer une température constante (très froid en hiver, très chaud en été).
  • Ventilation compliquée.
  • Pas toujours déplaçable.

 

La solution idéale dépendra de la structure de vos bâtiments et des surfaces alentours, mais également de vos objectifs de travail. Un point de vigilance à garder à l’esprit pour faire votre choix : réfléchissez bien à la gestion des effluents et à la récupération des jus. Les conseillers bâtiment sont là pour vous guider, n’hésitez pas à les contacter.

Une autre alternative peut également s’offrir à vous : avez-vous déjà songé à élever vos veaux sous vaches nourrices ?

Contacter l'auteur

Des questions ?
Nos experts vous répondent !