Menu
Bien-êtreNutrition & santé

(Ré)-apprenez à observer votre troupeau !

par Dr Cyrielle CORBIER

Partager cet article

L’accroissement général de la taille des élevages ainsi que le développement des nouvelles technologies (robots de traite, d’alimentation, de nettoyage, détecteurs de chaleurs…) conduisent les éleveurs à passer moins de temps auprès de leurs animaux et donc réduisent les moments dédiés à l’observation du cheptel. Observer ce que vous disent vos vaches permet de s’assurer de leur bien-être !

Que vous soyez en élevage laitier ou allaitant, le temps passé à regarder vos vaches est capital pour le pilotage de votre troupeau. En effet, c’est en glanant ces informations, parfois même sans s’en rendre compte, que l’on ajuste, rectifie les tâches du quotidien. Quel éleveur n’a jamais noté machinalement le numéro d’une vache qui exprimait des chaleurs alors qu’il était occupé à autre chose ? Qui ne s’est pas interrogé sur la composition de la ration en observant des bouses trop liquides dans le bâtiment ? 

Comme dit l’adage « c’est en forgeant que l’on devient forgeron », il en est de même pour notre capacité à détecter des changements, des incohérences. C’est en s’exerçant que l’on arrive à se défaire de nos œillères, ce qui nous permet d’améliorer notre réactivité quant aux modifications à effectuer en conséquences. Ainsi, on limite à la fois l’impact sur le bien-être et la productivité de l’animal ainsi que sur les pertes économiques associées. 

Alors, prêt à découvrir une méthode d’observation qui vous permettra d’avoir un œil nouveau sur vos animaux ? 

La première étape consiste à répondre à la question : « Que vois-je ? » 

Pour ce faire, il faut vous mettre dans de bonnes conditions à savoir : trouver l’endroit pour observer et y consacrer réellement du temps. Ainsi, les élevages robots ont souvent une pièce, un bureau qui offre une excellente visibilité sur l’ensemble du bâtiment. Si vous n’avez pas de lieu surélevé, faites à la fois une observation en dehors du troupeau, depuis le couloir d’alimentation, puis au milieu des animaux. Le but est d’essayer de perturber le moins possible les vaches afin de ne pas influencer leur comportement. Cette partie est la plus importante car si l’examen du troupeau est réalisé dans la précipitation, il sera impossible de capter les signaux, les messages qu’il nous envoie. 

 

La seconde phase se résume à : « Comment interpréter ce que je viens d’observer ? » 

C’est la partie de réflexion, de compréhension, qui vous permettra ensuite de procéder à des ajustements. Ainsi, que vous soyez en aire paillée ou en logettes, demandez-vous pourquoi vos animaux ne sont pas répartis uniformément ? Y a-t-il un courant d’air ou au contraire des translucides à travers lesquels le soleil chauffe de façon excessive ? Y a-t-il de l’humidité, des odeurs d’ammoniac à certains emplacements ? Les vaches ont-elles des lésions, des blessures ? A quel(s) endroit(s) ? Pourquoi ? 

 

La dernière partie vous conduit à vous demander : « Comment dois-je réagir ? » 

C’est le moment où l’on élabore un plan d’action avec les ajustements à mettre en œuvre pour rectifier la situation. Par exemple, suite à l’observation d’un nombre très conséquent de vaches debout dans les logettes, une vérification des mesures de celles-ci a confirmé que les dimensions n’étaient pas adaptées au gabarit des animaux du troupeau. Il faudra donc procéder à un ajustement de la barre au garrot. Certains outils peuvent nous aider dans l’observation du troupeau, notamment en dehors des périodes de présence humaine dans le bâtiment. En effet, les animaux continuent de se reposer, se déplacer, se nourrir même la nuit ! A ce titre, la pose de caméra Time Lapse peut permettre de confirmer ou de mettre en évidence un problème non identifié au préalable. Ainsi, cet outil peut montrer un manque d’ensilage à l’auge dès le milieu de la nuit. La distribution ne s’effectuant que le lendemain matin, il en résulte un nombre d’heures sans accès à la nourriture trop important, entraînant des modifications du pH ruminal.  

 

Vous l’aurez compris, l’observation est le cœur de votre métier d’éleveur et permet de mener au mieux votre troupeau afin qu’il exprime pleinement son potentiel tout en assurant son bien-être. Alors, sortez vos stylos et carnets, vos smartphones avec vos applications mobiles de gestion du troupeau, pour noter ce que vous observez, prenez quotidiennement le temps d’examiner vos animaux et identifiez ce que vos vaches veulent vous communiquer ! 

Contacter l'auteur

Des questions ?
Nos experts vous répondent !